• Douleurs articulaires dues au vieillissement : comment les soulager ?

    "Avec le vieillissement, les articulations s’usent et les os se fragilisent progressivement. Ces deux phénomènes participent à l’augmentation de la fréquence des douleurs osseuses et/ ou articulaires, qui sont souvent intensifiées par la sollicitation des structures atteintes. Les maladies osseuses telles que l’arthrose et l’ostéoporose sont généralement à l’origine de ce type de douleur mais de simples « troubles mécaniques » peuvent aussi en être la cause.

    Les premiers symptômes de l’arthrose apparaissent en général entre 40 et 50 ans. Toutes les articulations peuvent être concernées, mais la prédominance de la maladie sur les articulations des membres inférieurs (les chevilles, les genoux, les hanches) et des membres supérieurs (les doigts, les poignets, les épaules) est souvent constatée.  Les articulations les plus touchées étant celles qui sont, ou ont été, le plus souvent sollicitées. Il n’est donc pas rare de constater que gênes et douleurs font fréquemment partie du quotidien.

    Si à ce jour la maladie ne peut être stoppée, car évolutive de façon intermittente et par « crises », certains symptômes peuvent cependant être soulagés par un suivi ostéopathique régulier.

    L'ostéopathie : pourquoi et comment ?

    Au cours de la vie, le corps humain est amené à subir un ensemble de perturbations, parmi lesquelles on retrouve des perturbations mécaniques.

    Les perturbations mécaniques sur les articulations sont généralement causées par des microtraumatismes de la vie courante, plus ou moins anciens, provoqués par une activité sportive et/ou professionnelle ayant impliqué des tâches répétitives et contraignantes, ou par des chutes souvent négligées car sans critère de gravité. Non traitées, elles affectent avec le temps l’ensemble de la mécanique articulaire : la qualité de mouvement est amoindrie, et les muscles et les articulations périphériques doivent compenser en s’adaptant dans la compression et la torsion. De telles contraintes peuvent être à l’origine de simples gênes ou  douleurs articulaires mais peuvent aussi participer à l’usure prématurée des articulations et aux douleurs d’arthrose à cause des réactions inflammatoires qu’elles engendrent.

    Ainsi, en ostéopathie, il n’est pas rare de constater que des personnes présentant de l’arthrose souffrent souvent de douleurs provoquées par des troubles mécaniques plus que de l’arthrose elle-même.

    La colonne vertébrale et les douleurs qu’elle provoque sont les premiers motifs qui amènent les patients à consulter un ostéopathe. Cependant, le champ d’application d'un ostéopathe est vaste et s’étend à bien d’autres maux. Le traitement mis en place par un ostéopathe, basé sur des tests rigoureux et une analyse biomécanique précise de l’ensemble du corps humain, permet de lever les perturbations mécaniques.

    Le retour d’une bonne mobilité articulaire est, dans la majorité des cas, garant d’une diminution des contraintes articulaires (à l’origine d’usures anormales des articulations), des gênes et des douleurs articulaires.

    Dès l’apparition des premiers symptômes douloureux, l'ostéopathie en prévention ou pour un bilan, est une thérapie manuelle efficace pour restituer la plus grande mobilité possible de la charpente du corps malgré son usure, sans contre-indication majeure pour un grand nombre de pathologies articulaires.

    Cet article a été rédigé par Hélène Zanier, ostéopathe à Lyon 6.

    N'hésitez pas à contacter Hélène que je remercie pour cet article si enrichissant !

    « Chez mamyroom, la cohabitation seniors et juniors.Comment protéger du cambriolage des personnes à caractère vulnérable ? »
    Partager via Gmail

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :